Le poêle à granulé en général

En faisant partie des appareils de chauffage, le poêle à granulés utilise une énergie renouvelable comme combustible. Il fonctionne avec des granulés de bois et permet de chauffer au bois sans avoir à subir les inconvénients liés à ce type de combustible. Dans une maison parfaitement isolée, un poêle à granulés est en mesure de chauffer une surface de plus de 100m². Pour fonctionner, le poêle à bois a besoin d’électricité. Un réservoir permet de stocker les granulés. Une vis achemine ces derniers vers le foyer de manière automatique, ce qui favorise une autonomie pouvant dépasser 48 heures.

granulé JPG 2 (1)Qu’est-ce que les granulés de bois ?

Appelé également pellet, le granulé de bois est un petit cylindre de 6mm de diamètre avec une longueur allant jusqu’à 40mm. En général, il est composé notamment de sciure de bois compressée provenant en grande partie de l’industrie du bois. L’unique liant qui est parfois ajouté est de l’amidon de maïs à hauteur de 1%. Le taux d’humidité est inférieur à 10%, ce qui implique un excellent pouvoir calorifique élevé. Il faut aussi savoir que le granulé de bois ne laisse que très peu de cendre dont le taux est inférieur à 1%.

Avantage d’une poêle à granulés

Ce modèle de poêle présente différents avantages. Comparé à un poêle à bois traditionnel, le poêle à pellets est beaucoup plus facile à utiliser.il est programmable et son autonomie peut atteindre plusieurs jours. Avec le poêle à granulés, il est possible de régler la température désirée ainsi que les plages horaires de fonctionnement. Certes, il faut de l’espace pour approvisionner le combustible, mais il est facile d’en stocker. La durée de vie élevée de ces appareils est relativement considérable et le rendement énergétique dépassant les 90% compensent un prix d’achat supérieur.

Terrasse en bois naturel ou bois composite : ce qu’il faut savoir

Une envie de réaliser une terrasse en bois dans le jardin est survenue ! Avant de se lancer dans ce type de projet, il est très important de poser les bonnes questions. Pour aménager une belle terrasse, il n’est pas facile de passer du rêve à la réalité quand le budget est serré. Pour cela, le plus important reste ce que l’on veut. Le choix peut également se rapporter sur une terrasse à lames de bois ou une terrasse à caillebotis. Dans tous les cas, la terrasse en bois offre une simplicité d’installation. Lorsque l’on installe une terrasse, il faut se porter sur plusieurs éléments. Faire appel à un professionnel est toujours utile pour réaliser le travail dans les règles de l’art.

Ce qu’il faut faire pour installer une terrasse en bois

Tout d’abord, il est très important de se renseigner auprès du service de l’urbanisme de la mairie en ce qui concerne les dispositions d’urbanisme fixées par le PLU ou le plan local d’urbanisme. Les déclarations de travaux sont également obligatoires. Le support de la terrasse doit être stable, plat et dur. Le choix du bois ne doit pas être négligé. Un bois certifié, résistant et traité sera de très grand avantage. Lors de l’installation, un espace de dilatation de bois doit être prévu. Afin de garder un aspect parfait de la terrasse en bois, il est important d’effectuer un entretien régulier.

terrasse jpgBois naturel ou composite ?

Une terrasse en bois naturel revient en général moins chère qu’une terrasse en bois composite. Il faut savoir que le prix d’une lame de terrasse en bois naturel débute à 2 euros et 15 euros le mètre carré pour un caillebotis en pin par exemple. Quant aux lames de terrasse composite, celles-ci ne se fendillent pas et ne crée par d’échardes. Elle résiste parfaitement à l’eau. Une terrasse en bois composite bénéficie de vis de fixation en acier inoxydable.


Une solution pour gérer à distance vos tâches ménagère

Vous avez des personnes fragiles qui nécessitent un accompagnement chez vous ? Ou encore des tâches ménagères toujours remises au lendemain depuis trop longtemps ? La solution ne peut être que le service à la personne. Avec des agents compétents, confiants et très habiles, vous n’aurez plus à vous soucier de vos tâches ménagères inaccomplies, même pendant votre absence.aide à domicile

Qu’est-ce que le service à la personne et à quoi consiste-t-il ?

Le service à la personne peut se définir comme l’ensemble des métiers liés à l’assistance des personnes dans leurs tâches quotidienne. Cela peut s’agir d’un service à la famille (garde des enfants, soutien scolaire, baby-sitter, etc.), d’un service à la vie quotidienne (jardinage, courses au supermarché, etc.) ou d’un service d’assistance et d’accompagnement des personnes fragiles, notamment les personnes âgées, les PMR (personne à mobilité réduite) ou les malades. À vrai dire, le service à la personne peut varier d’une situation à une autre, selon les attentes de la famille. Les agents exerçant ce métier se doivent d’être des agents expérimentés et formés avant de pratiquer leur métier. Les qualités souhaitées pour ces agents sont : le sens de l’écoute, la connaissance des comportements des personnes liés à la pathologie de la vieillesse, la compréhension des besoins d’un nourrisson, le savoir-faire en matière de bricolage, de jardinage et de cuisine. En un mot, le service à la personne est un service polyvalent.

Un métier à part entière

Depuis la nuit des temps, le service à la personne était déjà sollicité dans les cliniques, les établissements de retraite et les garderies. Le secteur possède, aujourd’hui, son propre statut, les salariés cotisent à la sécurité sociale et assurent leurs retraites. Il faut aussi remarquer que le secteur offre de meilleures perspectives d’avenir aux jeunes diplômés. Bref, on peut dire que le service à la personne est une fonction indispensable pour la société.

Zoom sur la pose d’un escalier

L’escalier est l’une des pièces importantes dans une maison, non seulement il sert d’un passage pour accéder à un étage, mais c’est aussi un élément décoratif. Pour cela, sa pose ne doit pas être prise à la légère. Installer un escalier nécessite quelques notions en bricolage, et seul un professionnel sera en mesure de réaliser une pose dans les règles de l’art. Avant de poser un escalier, il faut tout d’abord passer par des travaux préparatoires qui faciliteront l’installation. Une fois que l’escalier a été choisi, il faut déterminer les dimensions de l’endroit où le sol sera ouvert pour l’accueillir.

ESCALIER JPG (1)Quelques conseils pratiques

Un petit nombre de techniques seront de très grandes aides pour réaliser la pose d’un escalier. Il est important de choisir la forme et le nombre de marches selon l’espace disponible et pour ne pas encombrer l’espace où l’escalier sera placé. La correspondance entre les dimensions de la trémie ou l’ouverture du plafond et les mesures de l’escalier doit être vérifiée convenablement.  Une hauteur sous plafond suffisante est souhaitable lors de l’arrivée de l’escalier, tout en tenant compte de la raideur de la pente. Il en est de même pour un espace de circulation confortable. Avant de commencer les montages, il faut vérifier les pièces d’un escalier en kit.

Ce qu’il faut savoir sur la rampe d’escalier

De nos jours, plusieurs escaliers se vendent sans les rampes. Dans ce cas, il est plus simple de les intégrer et particulièrement dans les pièces étroites. Certes, les déplacements sont moins sécurisés. Le choix d’une rampe d’escalier ne se limite pas à l’esthétique. La sécurité est avant tout le plus important. La rampe d’escalier assure deux fonctions bien distinctes. Elle prévient les chutes éventuelles et soutient les jeunes enfants ou les personnes à mobilité réduite. Il faut prévoir au moins une hauteur de 90 cm entre le nez de marche et le niveau supérieur de la rampe.

Embellir son jardin avec les mobiliers idéals

Aménager son jardin est une occupation à la fois passionnante et gratifiante. Pour rendre un jardin encore plus magnifique qu’il soit, il est avantageux d’aménager un certain nombre d’accessoires qui sont utiles et même indispensables, comme les parasols, la pergola, ou les chaises de jardin. C’est un endroit considéré comme une pièce supplémentaire. C’est la raison pour laquelle il est important de choisir le mobilier de jardin extérieur avec soin, afin qu’il puisse répondre aux différents besoins. Plastique, bois, métal, fer forgé ou rotin, les mobiliers de jardin se déclinent sous plusieurs forment.

mobilier jardin JPGComment choisir le mobilier de son jardin ?

Sélectionner le salon du jardin se repose sur quelques critères. Le nombre de places, l’usage ainsi que le rapport qualité-prix sont des éléments indispensables. Les matériaux jouent également un rôle important. Par exemple, le salon de jardin en métal apporte une touche romantique au jardin. Pour un look plus stylé, il est préférable d’opter pour l’aluminium. Moins cher que le fer forgé, les mobiliers de jardin en aluminium s’avèrent légers et très tendance. Le choix de la structure quant à lui dépend de la longévité du salon de jardin. La structure en acier inoxydable concerne surtout les salons de jardin en résine. La structure en laiton est recommandée pour les petits ensembles de terrasses à usage occasionnel.

Comment entretenir le mobilier de jardin en bois ?

Le bois est le matériau le plus noble. Exposé aux aléas climatiques, il perd petit à petit ses performances. Pour garder un bel aspect au salon de jardin en bois, il est indispensable d’effectuer quelques gestes régulièrement. En général, les bois utilisés pour les salons de jardin sont choisis parmi les essences naturellement imputrescibles. Pin, chêne, frêne…, le choix est large et le teck est l’essence le plus utilisée. Au début du printemps, il est important de commencer par le nettoyage du bois avec l’aide d’une brosse à poils avec de l’eau tiède. Certaines tâches bien incrustées nécessitent un ponçage. La suite dépend de l’essence du bois. Il est aussi possible de passer par un produit spécifique dégrisant.

Le principe du recyclage des déchets industriels

Les déchets industriels sont la plupart du temps des déchets dangereux, spécifiques ou banals. Résultant d’une activité de production industrielle, les déchets doivent être bien gérés pour dissimuler son influence sur l’environnement. Les déchets banals peuvent éventuellement être générés par les entreprises dont le traitement peut être effectué dans les mêmes installations que les ordures ménagères. Les déchets dangereux font partie de la catégorie qui regroupe les autres types de déchets dangereux autres que ceux des ménages et des activités de soins. Ils sont notamment nocifs pour l’environnement. Quant aux déchets industriels spéciaux, ils désignent des déchets qui présentent des risques pour la santé humaine.

recyclage déchet JPGComment traiter les déchets industriels ?

Pour bien gérer les déchets, il est important dans un premier temps de procéder à un inventaire des différents gisements de déchets. Le recyclage des déchets industriels se réalise comme les déchets ménagers, à la différence, non négligeables que certains déchets industriels sont toxiques et dangereux. Les filières de collecte et de valorisation des déchets industriels sont diverses. Elles peuvent travailler sur un déchet en particulier, par exemple des déchets provenant de l’industrie automobile ou des déchets de construction navale. Les déchets peuvent également être source d’énergie. La valorisation énergétique des déchets permet de transformer leur combustion ou leur fermentation en énergie. En fonction de leur nature, les déchets industriels nécessitant un traitement spécial doivent être éradiqués dans des installations spécialisées.

Comment incinère-t-on les déchets industriels ?

L’incinération des déchets industriels est une opération qui consiste à brûler ces derniers dans une chambre de combustion ayant une haute température. Une chaudière à vapeur se charge de récupérer une partie de l’énergie, sous forme de vapeur, contenue dans les déchets. Cette vapeur sera par la suite transformée en électricité. Cette technique d’épuration des gaz de combustion peut parfois engendrer un rejet d’eaux usées dans les eaux de surface.

Le rabotage de souche en général

Le rabotage est l’une des techniques utilisées autrefois pour égaliser ou préparer le sol. De nos jours, cette technique reste encore employée pour des réalisations de travaux ou simplement de nettoiement. La technique du rabotage permet une élimination totale ou partielle de la souche et des principales racines. L’opération consiste à un broyage du bois dans la terre. Une solution à moindre coût pour se débarrasser des souches, la raboteuse permet d’éliminer les souches en limitant l’impact sur le jardin, par exemple. Le rabotage est très important lorsqu’il s’agit d’un travail sous bois. Une fois l’abattage d’un arbre a été effectué, il ne reste plus que la souche disgracieuse, refuge plusieurs parasites dangereux pour le passage de tondeuse.

souche JPG (2)

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

 

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;}

 

Rabotage  Lyon

Comment passer au rabotage de souche ?

Si une souche qui est là depuis plusieurs années gêne, ou que l’on souhaite utiliser le terrain à d’autres fins, il ne faut surtout pas hésiter à faire appel à un professionnel pour s’en débarrasser. Le rabotage de la partie visible de la souche est une technique simple. En général, les techniciens utilisent la méthode de grignoteuse de souche. La partie enterrée de 30 cm sera transformée en copeaux. Ces derniers sont mélangés avec la terre et ils sont idéaux pour en faire du compost. Le travail sera rapide et propre. Les professionnels utilisent un équipement performant et aucun dégât ne sera présenté.

Avantage de la technique de rabotage de souche

Cette méthode permet une élimination totale ou partielle de la souche et des principales racines, par broyage du bois dans la terre. Contrairement à un dessouchage par arrachage, les travaux de remise en état d’un terrain sont très limités. Les copeaux de bois laissés par le rabotage peuvent rester sur place et créer un humus. Ce qui permet une excellente qualité du sol. L’environnement autour de la souche est préservé, y compris les réseaux souterrains, le revêtement du sol et les végétaux tout autour.

Du luxe en cuisine

Un mélange d’éléments classiques et d’accents ultramodernes, c’est ce qui définit une cuisine luxueuse. La pièce est créée par un designer qualifié. Réservée aux budgets conséquents, la cuisine de luxe offre des possibilités infinies et permet d’imaginer une cuisine sur-mesure de très grande qualité. Dans les plans de cuisines, les matériaux choisis sont de premiers choix. Les finitions ne sont que parfaites et la personnalisation est à l’extrême. Appelée aussi cuisine premium, la cuisine de luxe offre toutes les garanties de qualité et de design, mais également de suivi. Par ailleurs, les fabricants de cuisines haut de gamme proposent cependant un très large de choix de styles, de matière et d’innovation techniques à combiner en fonction des désirs de chacun.

cuisine haut de gammeLigne simple et élégante

Le design et la qualité des cuisines luxueuses font indéniablement rêver. Leur style minimaliste, sobre et moderne met en valeur la pièce. Si on envisage d’en avoir une, mais le budget en empêche, il faut savoir que chaque marque propose un modèle entrée de gamme de même qualité et finitions inaccoutumées. Pour une cuisine premium, la simplicité favorise un volume de rangement confortable. Par exemple, les modules bas coulissants peuvent servir de bancs pour s’asseoir. Les façades en acrylique, un choix de coloris sobres donnent un style contemporain

Qu’est-ce-qu’une cuisine américaine ?

Opter pour une cuisine américaine permet d’acquérir de nombreux avantages. Sa conception ne se contente plus d’une cuisine isolée. Il est maintenant possible d’augmenter l’éclairage de la pièce et de bénéficier d’un séjour plus grand. Ainsi, on peut maximiser la taille de la pièce. En outre, il sera plus facile de servir les plats à table. Le style de cuisine américaine permet de donner un nouveau cachet et s’adapte complètement à la configuration du séjour. Chaleureux et conviviale, finit le temps où l’on soit seul en cuisine à louper une partie du dîner en famille.

Ce qu’il faut savoir sur la vente de bois

Pour la plupart des propriétaires forestiers, vendre du bois est une procédure exceptionnelle. Avant de se lancer dans une transaction, tout sylviculteur est tenu de disposer un minimum de connaissance afin de pouvoir négocier avec un acheteur et particulièrement sur des éléments incontournables concernant le bois. Un acte de vente devra être finalisé par un contrat de vente écrit entre le vendeur et l’acheteur. La vente de bois est une opération qui requiert des compétences et une expérience solide. Vendre est un métier assez complexe. Il faut être capable de marquer les arbres, d’en estimer et de cuber, etc. Il est préférable de faire appel à des professionnels pour se faire aider. En outre, s’adresser aux organismes de la forêt privée est vivement conseillé.

MARCHAND DE BOIS JPGQui décide de vendre le bois ?

Généralement, c’est le propriétaire qui prend la décision conforme au plan de gestion de sa forêt. En ce qui concerne les forêts des communes, le conseil municipal sera le responsable qui délibère. Vendre du bois contribue à la gestion durable de la forêt, soit en récolant les arbres mûrs, soit en retirant des arbres en surnombre. On procède à ces opérations afin de permettre un développement optimal des meilleurs sujets qui constitueront à terme la nouvelle génération de forêt.

Qu’est-ce que le cubage d’un arbre ?

Il est toujours facile de cuber un arbre abattu. Tout sylviculteur peut passer par le cubage d’un ou plusieurs arbres abattus. À ce moment, il doit connaître la méthode à utiliser. Pour cuber un arbre battu, les forestiers choisissent une formule approchant suffisamment le volume réel de l’arbre à mesurer. Cette formule permet de calculer le volume d’une grume, c’est-à-dire du tronc jusqu’à la découpe marchande bois d’œuvre de l’arbre. Au-delà de cette section, l’arbre est débité en petit bois destiné au chauffage ou à la trituration et mesuré en stère une fois qu’il est empilé.

Le bardage dans tout ses états

Le principe du bardage est identique à celui d’un manteau. Barder une maison, c’est l’entourer d’un matériau qui va lui tenir au chaud. C’est une opération simple, durable et avantageuse en termes de protection et surtout d’isolation. Le bardage protège la façade d’une habitation contre les intempéries, mais également contre les remontées humides. Cette technique préserve à la fois l’aération entre le bardage et la façade. Autrefois constitués d’un lattage de bois, les bardages sont actuellement constitués de différents types de matériaux comme les fibres de bois, les fibres-ciments, PVC, etc. Il est indispensable d’assurer l’évacuation de l’air par le sommet du bardage et la récupération des eaux de pluie en pied de bardage avec l’aide d’une gouttière.

BARDAGE JPGQu’est ce que l’on entend par lames de bardage ?

Les bardages en lames sont des revêtements extérieurs consistant à recouvrir des parois verticales ou proches de la verticale. En général, ils sont constitués par des planches brutes ou rabotées. La plupart du temps, les bardages sont fixés par clouage sur une ossature secondaire qui se charge de la ventilation. Ce type de revêtement est une solution offrant une excellente compatibilité avec les techniques d’ossature en bois. Le bardage en lame de bois réalise une paroi par emboîtement d’éléments sur une structure porteuse. Grâce à un système de rainures et languettes, les lames de bardage s’assemblent et s’ajustent une fois les supports sont mis en place.

Quelle essence de bois choisir ?

Le choix de l’essence du bois est très important lorsqu’il s’agit de bardage. La durabilité et la résistance du bois aux intempéries varient avec des éléments. Les caractéristiques naturelles ou la résistance dépendent de la nature du bois. Par exemple, les bois exotiques possèdent plus de performance que les bois comme le chêne ou le sapin blanc. Le maintien en humidité variera en fonction des conditions climatiques, mais aussi de la ventilation et du drainage du bois. Le pin Douglas est l’essence de bois qui est le plus sollicité pour des qualités de stabilité dans le temps.